Anna Burlet 

 

Jeune artiste diplômée d’un DNSEP option Design à l’institut supérieur des arts de Toulouse, elle est artiste culinaire, designer. Elle travaille depuis peu comme artiste aux fourneaux de La Cuisine de Nègrepelisse. La cuisine est un centre d’art et de design dédié à la création contemporaine, né en 2004 et développé par la ville de Nègrepelisse. Son ouverture aux thématiques liées à l’alimentation et au design, en fait un lieu unique en Europe. 

DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Déguster . - Pour s’amuser la bouche, on mange. On choisit ce que l’on va ingérer pour alimenter le plaisir. On aime faire durer les produits beaux et bons. Comme on ferait fondre un bonbon sur la langue, il est important de profiter. Pour accompagner notre dégustation, je choisis un crabe, le vin ne s’adresse qu’aux connaisseurs, cet exemple ne parlerait qu’aux concernés. Il est, si l’on habite au bord de la mer, un crustacé accessible mais suffisamment cher pour ne pas être gaspillé. Le crabe incarne la dégustation. Pour ne pas laisser une miette de cette chair adorée, on cure soigneusement chaque coin et recoin à l’aide d’un outil pointu. « Il ne faut pas commander de tourteau au restaurant sauf si les autres convives le choisissent également, sinon un grand fossé se creuse : la première pince sucée de certain coïnciderait avec le service du dessert pour d’autres. » Le temps et la patience entrent en scène, on savourera chaque morceau libéré. Le plaisir dure. Une heure pour casser morceau par morceau un tourteau c’est le temps de la jouissance de cette dégustation. On peut également engloutir des produits dont la chair de crabe ne constitue qu’une partie du contenu comestible. Chair de poisson (34%), [..] arôme crabe. Il n’est plus question de patience et de méticulosité. Crabe aux pinces d’or, symbole de l’art de la dégustation, il nous invite à être mangé lentement, très lentement... Les crustacés sont ébouillantés vivants pour conserver la succulence de leur chair. - Jacques Baron1

1 George Bataille, Chronique, Dictionnaire,

Crustacé, p.332

1/14

DOMUS ou Les pensées sauvages, 2018

Grès noir chamotté, bois. 

 

Je développe une pratique de design culinaire qui s’active au travers de pièces/performance impliquant le public autour d’un repas singulier dont je dessine et conçois les couverts, le menu, la mise en scène

Mon travail interroge les usages habituels liés à la table et revisite un médium fort de notre culture qu’est la gastronomie. Je crée des outils à l’aspect étrange, amenant les convives à repenser des gestes soi-disant anodins. Le regard, la pensée, l’attitudes et le goûts sont ainsi bouleversés. Le couvert est le vecteur d’une nouvelle expérience. Se nourrir devient un acte conscient ; tout est donné à voir, révélé. De ce fait, les aliments dessineront de nouvelles relations au vivant. 

 

Ici, les outils de dégustations matérialisent le trait d’union terre - table dont l’écart devenu trop important afin de proposer une réconciliation.

 

DOMUSI est une série d’outils de table. À la manière d’une fouille archéologique, la vaisselle est disposé sur un brûlis pour évoquer les premières conséquences agricoles de l’homme sur la nature.

Symbole de domestication et d’assujettissement de la nature, le blé est l’aliment totem de l’agriculture. Détournées, déclinées ou suggérées, les formes des vieux outils pour travailler le  blé racontent les prémices, l’origine de l’agriculture pour susciter l’interrogation sur le spectateur concernant son rapport à l’agriculture à la nourriture et à la nature en général. 

Comme réalisée sur place, l’aspect sombre et rugueux de la vaisselle rappelle l’esthétique primitive. Les poteries boulversent l’attitude hygiéniste à laquelle nous sommes habitués.

 

Lors du vernissage, le public est invité à activer l’installation en dégustant des mets pensés autour des outils proposés : os à moelle rôtis sur son pain noir - jus de blé vert - granola de blé soufflé, flocon de seigle, graines de lin brun, sésame noir, tournesol, chia et myrtilles sauvages séchées, miel - galettes de blé dur, poivre du Sichuan - fromage blanc de brebis fumé au foin, graines germées - meringues magma. 

 

I Domus en latin signifie maison et est à l’origine de domestication.