Ecrans bétonnés

Mathilde Brun

Mon travail s’articule entre des notions de construction et de paysage. Il évolue aux confins de questionnements sur la forme et ses transformations, l’espace et sa mise en scène.

Le béton est représenté comme l’outil de la reconstruction, le sauveur, il m’attire par sa plasticité massive. Par ces propositions, la question d’un territoire bétonné se pose, celle d’une réponse face à la force de la nature et de la guerre à l’image du blockhaus se forme. Il permet de dresser le portrait de notre architecture, où le béton devient omniprésent. A la lisière d’un nouvel espace, des blocs de béton s’agencent et deviendront des témoins laissés à travers le temps dans le paysage.

1/11